Précepteur des enfants Michoud
Antoine est placé chez monsieur Michoud, dit de la Tour, comme instituteur des enfants.
A son arrivée dans cette maison, il est vivement impressionné par l’atmosphère qui y règne en découvrant la vie d’une famille bourgeoise. Il est accueilli avec chaleur et amitié par madame Michoud qui le traite comme un membre de la famille et lui manifeste beaucoup d’attentions et de bonté. Le jeune esprit romanesque d’Antoine s’enflamme. Vivant à proximité de cette femme  charmante, il se prend de passion pour elle. La passion est-elle partagée ? On ne le sait  pas.

Il quitte la maison Michoud en novembre 1823 et entre au petit séminaire de Belley d’où il en est renvoyé en 1825 pour indiscipline.

Après un court passage au grand séminaire de Grenoble, il devient précepteur chez le comte de Cordon, au château de la Barre. Henriette, la fille aînée du comte, tombe amoureuse d’Antoine. Il y a un projet de mariage qui est découragé par une lettre de madame Michoud. Antoine est chassé le 18 Avril 1827.
Maître Trolliet, notaire à Morestel, l’embauche.
Plein de rancœur et malade de jalousie, il prépare sa vengeance…

>>> L’affaire Berthet : le drame