Un village sous le choc

Le drame
Le 22 Juillet 1827, Antoine Berthet se rend à Brangues pour la messe. Le jeune homme se place derrière madame Michoud. Au moment de la communion, il sort un pistolet et lui tire dessus. Elle est grièvement blessée. Muni d’un deuxième pistolet, il tente de se suicider. Arrêté et emprisonné à Morestel puis à Bourgoin, Antoine est transféré à la prison de Grenoble.

 

Antoine Berthet sera jugé par la Cour d’Assises de Grenoble.
Le 15 Décembre 1827, les jurés rendent  leur verdict : « La déclaration du juri (sic) est oui, l’accusé est coupable avec toutes les circonstances aggravantes. Délibéré à Grenoble le quinze décembre 1827. Le chef du juri  Bonnard. »
Le 23 février à 11heures on va chercher Antoine Berthet à sa prison. Un cortège l’accompagne de la place Saint-André à la Place Grenette où est dressé l’échafaud… Le couperet tombe. Antoine avait 26 ans.