Le jardin japonais

En 2001, Takatoshi Takemoto, mécène, a offert la création d’un jardin japonais en hommage à l’admiration que portait le poète pour la culture de ce pays. 
Il fut réalisé par Olivier Brière à l’occasion des «Rencontres de Brangues», dédiées cette année-là à
«Paul Claudel et le Japon». 
Un petit pont de bois rouge enjambe une  rivière imaginaire.
L’amour des japonais pour cet
« ambassadeur poète » se retrouve ainsi dans ce petit coin de parc.

« Creuse 
  ce jardin
   comme une tasse
   où  tu viendras goûter
  l’élixir
   de tout ce paysage
  aromatique » 

Extrait de « Cent phrases pour éventails » (Paul Claudel)